Adhérer au Cluster

Demande d'inscription

>> Accueil > Actualités > Nouvel adhérent - Interactive Situations

Nouvel adhérent - Interactive Situations

Publié en ligne : 9 juillet 2015

Nous souhaitons la bienvenue à Interactive Situations, nouvel adhérent du Cluster TIC Santé aquitain. A cette occasion, Léonard Pommereau, Président de la start-up bordelaise, nous présente le projet de son équipe et les raisons pour lesquelles ils ont rejoint le cluster.

Histoire

Interactive Situations est une start-up née en septembre 2014 en région bordelaise qui compte cinq membres. Cette SAS est portée entre autre par le Dr Xavier Pommereau, Psychiatre, chef du Pôle aquitain de l’adolescent (centre Abadie, CHU de Bordeaux), spécialiste de la prise en charge des jeunes en grande souffrance, et par Léonard Pommereau, diplômé d’un Master en Sciences cognitives et Ergonomie de l’Université de Bordeaux.

Enfants de l’ère du numérique, les adolescents d’aujourd’hui « se produisent » davantage en images qu’ils ne se disent en mots. Xavier Pommereau les appelle les ados.com parce qu’ils font de la com’ en s’affichant à travers looks, postures, selfies et profils Facebook. Ils montrent ainsi qui ils sont, à quel mouvement ou tendance ils appartiennent, ce qu’ils aiment ou n’aiment pas, avec qui ils ont des affinités etc. Ceux qui vont mal ont des difficultés supplémentaires à mettre en mots leurs états d’âme.

L’idée de départ de la SAS est de créer un véritable simulateur de comportement adolescent (SCA) permettant d’ouvrir le dialogue avec ces jeunes en difficultés. Ce simulateur s’appelle CLASH BACK.

Trois adolescents en train de jouer au SCA devant un professionnel de santé, le Dr Xavier Pommereau


CLASH BACK c’est quoi ?

CLASH BACK est une série interactive constituée d’épisodes. Chacun est une application utilisable sur PC et MAC, et très bientôt sur tablettes.

Ce simulateur immerge le joueur dans un contexte donné menant à une confrontation virtuelle adolescent-adulte. L’échange s’effectue à partir du dialogue entre les deux personnages dont un est incarné par le joueur. Ce dernier choisit ses répliques parmi celles qui lui sont proposées et son interlocuteur répond et réagit en fonction des propos tenus.

La série s’appelle CLASH BACK - « clash » parce que le jeu interactif met le joueur en situation critique avec risque de rupture, « back » parce que l’on peut revenir sur ses choix, les analyser, en comprendre les enjeux.

Ce simulateur de dialogues et de réactions ados-adultes recrée de façon particulièrement subtile les difficultés d’échange et de communication entre un adolescent et l’adulte qui l’a en charge. Le caractère cru, voire « trash » des propos facilite l’adhésion des adolescents qui utilisent ce jeu ludique mais très sérieux dans ses objectifs : pouvoir disposer d’un espace interactif facilement investi par les jeunes pour mieux comprendre leurs comportements impulsifs, et les amener à analyser leurs manières de réagir, de façon réaliste, sans aspect moralisateur.

Premier épisode : Tattoo or not tattoo ?

Comme son nom l’indique, il est question de tatouage, un sujet à la mode chez les jeunes d’aujourd’hui. Le joueur doit incarner Chloé, une jeune fille de 16 ans légèrement borderline, qui tente de convaincre son père de lui donner l’autorisation de se faire tatouer une salamandre sur la hanche. Le contexte familial est présenté en début de partie. Le joueur doit choisir les propos que la jeune fille adresse à son père et celui-ci réagit et y répond. Ce challenge amène le joueur à composer en fonction du contexte, ou au contraire à multiplier les bravades et provocations face à un père qui n’est pas le dernier à envenimer l’échange. Le tout est le prétexte à la discussion plus ou moins tendue : situation des familles recomposées et place des beaux-parents, résultats scolaires, troubles alimentaires, manière « trash » dont les ados s’adressent aux adultes.

CLASH BACK : pour qui ?

CLASH BACK s’adresse aux particuliers, aux professionnels et aux établissements de santé. Différentes formules tarifaires existent et sont accessibles sur le site web de l’application. De plus, une plateforme interactive a été mise en place : il s’agit là d’un forum sur lequel les utilisateurs pourront échanger, discuter, partager.

CLASH BACK ne peut encore être qualifié d’outil thérapeutique. En effet, il s’agit avant tout d’un support de communication dont le double avantage est d’être très bien investi par les adolescents et d’offrir une surface de projection facilitant les échanges. Cependant, des études scientifiques menées par le CHU de Pellegrin et le CHU de Brest sont en cours pour éventuellement valider le simulateur comme étant un véritable test d’impulsivité.

Témoignages

« J’ai utilisé Clash Back tout d’abord dans le but d’un reportage et en ayant joué avec mon père, cela m’a permis d’ouvrir un dialogue avec lui et de communiquer plus facilement. Il nous arrive d’y jouer de temps en temps, cela permet de voir les réactions de l’un et de l’autre, c’est très attractif. » Alexia T., Étudiante, (Gujan-Mestras)

« Au cours de l’utilisation du serious game dans les troubles des conduites alimentaires (anorexie et boulimie) chez des patientes hospitalisées, nous avons remarqué que les jeunes filles anorexiques qui testent CLASH BACK, parviennent à s’en saisir et à parler d’elles plus facilement. CLASH BACK débloque la parole chez ces patientes plutôt introverties et elles se mettent à jouer, alors que leur maladie les rigidifie et s’oppose à la spontanéité. Ce jeu les aide à sortir de leur inhibition, à parler, à penser, à échanger… CLASH BACK leur plait, les accroche et permet de créer un décalage de la fixation alimentaire, pour mieux prendre conscience de leurs modes de relation avec les autres. Chez les patientes boulimiques, le jeu les aide à réfléchir avant d’agir de manière trop impulsive. » Marc Delorme, Psychiatre au Centre Jean Abadie (Bordeaux)

Tous les témoignages ici

Projets pour la suite

Chaque année, un ou deux nouveaux épisodes de la série CLASH BACK seront proposés. Le prochain s’intitulera « Cannabis enquête » : Guillaume, le cousin de Chloé âgé de 15 ans, devra s’expliquer devant le Principal de son collège car il est suspecté de trafic après avoir été dénoncé par un camarade.
Dans cet épisode, le joueur aura à gérer un adolescent très boderline, en incarnant l’adulte référent qui doit le prendre en charge.

D’autre part, les adolescents, quelque que soit leur nationalité, rencontrent globalement les mêmes types de problèmes à l’adolescence. En ce sens, Interactive Situations poursuit l’objectif d’exporter CLASH BACK à l’international. Des relations en Allemagne et au Maroc ont déjà été mises en place et l’exportation est en cours de discussion.

Pourquoi rejoindre le TIC Santé ?

Interactive Situation a souhaité rejoindre le Cluster TIC Santé aquitain pour rencontrer d’autres entreprises innovantes en TIC santé et e-santé et ainsi contribuer au développement de la filière en participant à des projets collaboratifs et aux différents évènements organisés.

Partenaires et contacts

  • Conseil Régional d’Aquitaine
  • La Fondation Hôpitaux de Paris-Hôpitaux de France
  • La Direction de la recherche et de l’innovation du CHU de Bordeaux